top of page
  • Julie B.T.

Le réseau d'ambassadeurs RSE, pilier du passage à l'action ? 💪🏻

Dernière mise à jour : 1 févr.


En août 2022, la première ministre Elisabeth Borne a encouragé les entreprises à nommer des « ambassadeurs de la sobriété » pour soutenir la mise en œuvre du plan de sobriété national. En effet, une stratégie ambitieuse nécessitant un changement comportemental et structurel n’aura pas lieu simplement à coups de directives.


Il en va de même pour la RSE de manière plus générale : la création d'un réseau d'ambassadeurs RSE pour diffuser et incorporer un plan de transition écologique et sociale au cœur d’une entreprise est un levier puissant, voire indispensable, pour transformer les intentions stratégiques en actions tangibles.


Qu'est-ce qu'un ambassadeur RSE ?


L'ambassadeur RSE est une personne volontaire pour être référente de la promotion et la mise en œuvre de la transition écologique et sociale au sein de son entreprise. Elle joue le rôle d'interface entre la direction, les collaborateurs, et les parties prenantes.


Dans les entreprises ayant déjà un responsable RSE ou un service dédié, les ambassadeurs, qui forment un réseau maillant les différents métiers de l’entreprise, viennent rappeler et confirmer que la RSE ne peut pas être traitée en silo. Elle doit être un sujet transversal présent dans tous les secteurs de la structure et leurs objectifs opérationnels. Les ambassadeurs sont les représentants de ce nouveau modèle. 


Dans les entreprises de plus petite taille n’ayant pas de personne dédiée à la RSE, les ambassadeurs RSE peuvent jouer le rôle de pilote et endosser davantage de responsabilités stratégiques et décisionnelles.


Pourquoi mettre en place un réseau d'ambassadeurs RSE ?


D’après le baromètre national MEDEF 2022 (1), les principaux freins à une stratégie RSE efficace sont :

  • Les ressources humaines : pour 82% des entreprises le manque de temps est le frein principal à la mise en place de leur stratégie RSE ;

  • L’engagement des collaborateurs : pour 59% des entreprises seule une “petite partie”, voire une “très peu de salariés” sont impliqués dans leur démarche RSE.


Nommer et légitimer un ou plusieurs ambassadeurs RSE permet de répondre de manière structurelle à ces freins et de favoriser une transversalité essentielle pour répondre aux défis environnementaux et sociaux.


  • Parmi les intérêts en interne :

Le maillage d’ambassadeurs permet d’apporter la RSE au cœur des activités quotidiennes de l’entreprise et donc d’impliquer les collaborateurs en renforçant leur sentiment d’appartenance à une cause commune : 81% des entreprises interrogées lors du Baromètre de l’entreprise responsable (2) estiment que la mise d’un tel réseau est indispensable pour animer une politique RSE en entreprise. Les ambassadeurs permettent également de pérenniser l'intégration de ces principes sur le long terme et une émulation entre pairs qui augmentent la motivation des collaborateurs.


Les ambassadeurs RSE facilitent la communication interne en expliquant de manière claire et persuasive les initiatives RSE auprès des différentes parties prenantes. Ils aident à surmonter les barrières de communication et à établir un dialogue ouvert au sein de l'organisation.


Relais entre la direction et les employés, les ambassadeurs recueillent des feedbacks directs sur les préoccupations et les suggestions des employés. Cela permet une adaptation et une amélioration continues des pratiques RSE.


  • Vis-à-vis des parties prenantes externes :

L'implication visible d'ambassadeurs RSE renforce la réputation de l'entreprise en matière de responsabilité sociale. Cela peut influencer positivement la perception externe de l'entreprise par les clients, les partenaires commerciaux et la société en général.


Par leur maillage et leur communication privilégiée avec les responsables stratégiques, les ambassadeurs RSE peuvent vérifier sous différents angles et directement sur le terrain que les actions de l'entreprise sont alignées avec ses engagements RSE. En reportant les incohérences, ils contribuent donc à maintenir la cohérence entre les discours et les pratiques, renforçant ainsi la crédibilité de l'entreprise.



En plus de ces missions et en fonction de la taille de l’entreprise, les ambassadeurs peuvent aussi avoir une spécialité : déchets, mobilité, QVT, performance énergétique, numérique responsable…


Quelles questions explorer pour mettre en place son réseau ?


  • Comment configurer la taille et le maillage du réseau, le recrutement des référents RSE ?

  • Quelle mission attribuer aux correspondants (et donc quel temps leur attribuer selon leur emploi du temps) ?

  • Comment introniser et légitimer les ambassadeurs RSE ? Séminaire de lancement, lettre de mission, référentiel de compétences, sensibilisation des managers directs pour obtenir leur soutien.

  • Comment former et animer cette communauté ? Repères et outils pour garantir et pérenniser leur implication ; modalités de veille et suivi pour les alimenter de projets, de défis, d’informations.

  • Quelles modalités de pilotage et communication pour ce réseau ? 


Les freins à lever pour mettre en place son réseau :


En accompagnant nos clients à déployer un réseau d’ambassadeurs, nous avons identifié plusieurs freins au changement et donc en parallèle les ingrédients incontournables pour une bonne réussite du réseau : 


En conclusion


Pour la majorité des entreprises, introduire des ambassadeurs RSE se révèle être un investissement fructueux, avec des bénéfices tangibles sur la diffusion de la culture RSE, la pérennité des actions, la motivation des équipes, et une communication authentique. La mise en place de ce réseau transversal n’est pas naturelle : il faut la préparer avec soin, quitte à se faire accompagner !


 

Sources

(2) Baromètre de l’entreprise responsable, Des Enjeux et des Hommes/ekodev/Occurrence, 2017 

(3) Etudes de l’ORSE sur les correspondants RSE/DD

Comments


bottom of page