top of page
  • Photo du rédacteurMarie-Liesse DE LASSUS

Les labels RSE

Dernière mise à jour : 30 juin 2023

Vous souhaitez valoriser la démarche RSE de votre entreprise et en savoir davantage sur les différents moyens de vous y prendre ? Entracte vous aide à y voir plus clair. En effet, les normes, labels et certifications fleurissent de toutes parts et font souvent l'objet de confusions. Commençons donc tout d'abord par une clarification sémantique !


I. Normes, labels, certifications… De quoi s’agit-il ?


🧾 Qu’est ce qu’une norme RSE ?


Les normes dites "de management" proposent aux entreprises un ensemble de procédures à respecter pour mieux prévoir et gouverner leurs impacts - sociaux, sociétaux et environnementaux.

La norme ISO 26000 est l’unique norme internationale qui établit les lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale des entreprises. Elle prend en compte les Objectifs du Développement Durable (ODD), objectifs adoptés en 2015 par les Nations Unies pour relever les défis communs du développement durable. Ainsi, elle fixe les principes et thèmes qui recouvrent la responsabilité sociétale.


💡Il est important de noter que la norme ISO 26000 ne peut pas donner lieu à une certification - il n'existe donc pas d'entreprise certifiée ISO 26000 - car elle évalue le niveau de prise en compte des responsabilités sociales. En revanche, d’autres normes ISO comme l’ISO 14001 ou ISO 45001 vérifient si l’organisme a bien mis en place un système de management qui respecte les normes correspondantes et sont donc certifiantes.


Une autre norme importante pour la RSE est la Global Reporting Initiative (GRI). Il a été lancé par le CERES, un réseau d’investisseurs et d’organisations environnementales qui travaille à la création d’un code de conduite pour les entreprises. En effet, le GRI indique les lignes directrices pour la déclaration de performance extra-financière que toutes les entreprises employant plus de 500 salariés ou réalisant plus de 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en France doivent publier (notez que la CSRD étendra cette obligation à sept fois plus d’entreprises d’ici 2027, avec de premières entreprises concernées dès 2024). Il s’agit de fournir des indications sur les implications sociales, environnementales et sociétales de ses activités ainsi que sur son mode de gouvernance. Le rapportage extra-financier est un point clé dans la démarche RSE.


Il existe d’autres lignes directrices utiles comme le Pacte Mondial des Nations Unies - en anglais UN Global Compact - basé sur différentes déclarations des Nations Unies. Dans les 10 grands principes de ce pacte, l’on retrouve des thématiques communes à l’ISO 26000 comme le respect des droits de l’Homme, l’anti-corruption et le respect de l’environnement. Pour des thématiques plus spécialisées dans le monde du travail, il existe 8 conventions de l’Organisation internationale du travail (OIT) qui portent sur l’abolition du travail forcé, la sécurité et la santé au travail etc.


🏅Qu’est ce qu’un label RSE ?


Il est possible de valoriser les démarches RSE d’une entreprise vis-à-vis des parties prenantes externes et internes en procédant par l'obtention d’un label RSE. Celui-ci peut être valide en France, en Europe ou à l’international. Notez ainsi que tous les labels ne sont pas valides à l’étranger. Une autre classification des labels peut être faite en fonction des secteurs. Par exemple, les labels multisectoriels EcoVadis (français) et B-Corp (américain) sont reconnus partout dans le monde alors que le label Envol (français) concerne les TPE et PME engagées pour l’environnement en France.


Les labels se basent soit sur une des normes internationales présentées ci-dessus (Label Lucie), sur plusieurs normes à la fois (Ecovadis), ou bien créent leur propre référentiel (B-Corp). Globalement, il faut donc valider les critères fixés par le label, qui évaluent les aspects sociaux et environnementaux de l’entreprise tels que :

  • La gouvernance de l’organisation ;

  • Le respect des droits de l’homme et des conditions de travail ;

  • La loyauté et l’éthique des pratiques ;

  • Le respect des consommateurs et consommatrices ;

  • Les droits de l’humain ainsi que les communautés ;

  • Le développement local.

💡 Il existe deux types d’évaluation des labels :

  • Le label évalue la performance RSE à un instant t. Dans ce cas là, le label permet de valider et d'authentifier la véracité des actions mises en place. Il atteste ainsi que l’entreprise s'est organisée suivant les normes imposées. Ils peuvent être soumis à des audits annuels durant la validité du label.

  • Le label évalue une démarche de progrès avec un réel suivi dans le temps. Pour certains, il faut fournir un plan de progrès concret qui est validé par l’organisme. C’est le cas du label Lucie.


👉 Parle-t-on de label RSE ou de certification RSE ?


Ces deux termes sont souvent confondus dans le langage courant. Cependant, pour être rigoureux, il faut être attentif à la légère différence de ces termes. Lorsque les organismes délivrant les labels font appel à un tiers agréé et indépendant pour la démarche d’audit RSE, on fait référence à l’obtention d’une certification RSE. C’est le cas des labels LUCIE, Engagé RSE et PME+ qui ne possèdent pas leur comité de certification en interne. Ces certifications seront par la suite matérialisées par le label de l’organisme qui à fait appel à l’organisme certificateur.


Pour conclure, un label se base soit sur des normes internationales soit sur son propre référentiel. Il peut ensuite délivrer son label suite à sa propre démarche d’analyse en interne soit faire appel à un organisme tiers indépendant qui fournit une certification RSE. Basé sur cette certification, l’organisme du label peut ensuite fournir lui aussi le label suivant les résultats.


II. Pourquoi et comment s’engager dans une démarche de labellisation RSE ?


Voyant tant de certifications et de labels fleurir de toute part, il est juste de remettre en question le réel intérêt de certaines certifications ou labels. Cependant, une démarche de labellisation RSE présente plusieurs avantages pour votre entreprise. Entracte a identifié pour vous 2 grands axes avantageux : structuration, valorisation et avance concurrentielle.


1. Structurer et comparer sa politique RSE


Les labels et certifications étant basés sur des normes RSE, faire une démarche de labellisation RSE permettra à votre entreprise de structurer et de tester sa politique RSE vis-à-vis d’autres entreprises. Avec la rigueur et l’exigence des organismes certifiants, votre entreprise peut mettre en place une démarche RSE pertinente et cohérente. De plus, certaines certifications comme B-Corp et Engagé RSE suivent des audits réguliers ou aléatoires, permettant aux entreprises de recevoir un réel suivi de leurs démarches et de l’impact de ces dernières.

Par ailleurs, il est question d’ancrer sa démarche dans une amélioration continue et de contribuer ainsi à la transition écologique et sociale durablement. Des certifications comme Lucie et PME+ par exemple, incluent un réel accompagnement d’amélioration via la création d'un plan de progrès encadré et suivi.


2. Améliorer son l’image de marque et gagner de nouveaux clients


Une démarche de certification matérialisée par le label contribue à une amélioration de l’image de marque de l’entreprise.

Elle permet non seulement de mettre en valeur la démarche RSE de l’entreprise, mais elle permet également de gagner en crédibilité auprès des parties prenantes.

Elle permet également de gagner de nouvelles parts de marché plus strictes en terme d'appels d’offres, de marché public, d'exigence des consommateurs...)


3. Garantir une longueur d’avance sur les régulations et développer un avantage concurrentiel


Enfin, les certifications RSE sont souvent en avance vis-à-vis des réglementations qui s’imposent aux entreprises. Ainsi, elles permettent à l’entreprise de répondre aux pressions actuelles du marché tout en se préparant aux potentielles futures réglementations qui deviennent de plus en plus contraignantes. De plus, en prenant une longueur d’avance, la labellisation présente souvent un moyen de se démarquer de la concurrence et permet même d’anticiper un potentiel repositionnement stratégique dans votre secteur.




👉 Retrouvez l'ensemble de nos solutions d'accompagnement à la labellisation ici.


🦚 Entracte, de l'optimisme et des actes !

Comments


bottom of page