top of page
  • Photo du rédacteurRomain Bonnet

Science Based Targets Initiative (SBTI)

Dernière mise à jour : 30 juin 2023


En 2015, à l’occasion de la COP21, les États du monde entier ont signé l’Accord de Paris fixant des objectifs ambitieux en matière de réchauffement climatique. En revanche, ces objectifs très généraux s’adressent à des pays plutôt qu'à des entreprises et ne définissent pas les stratégies qui peuvent être mises en place par celles-ci pour participer à cette décarbonation générale de la société. C’est pour cette raison qu’a été mise en place, dès 2015, la Science Based Targets Initiative résultant du partenariat de différents organismes internationaux : le Carbon Disclosure Project (CDP), le Pacte Mondial des Nations Unies, le World Resources Institute et le World Wild Fund for Nature (WWF).


Présentation de SBTI

L’objectif de cette initiative est d’accompagner les entreprises et les structures qui veulent engager une stratégie de décarbonation en accord avec les principes et les objectifs de l’Accord de Paris. Leur mission est d’aider les structures participantes à fixer des objectifs ambitieux et “fondés sur la science”, c’est-à-dire répondant à un certain nombre de critères définis par la SBTI et cohérents avec les accords internationaux. A terme, la SBTI souhaite accompagner un maximum d’entreprises ayant pour objectif d’atteindre la neutralité carbone. C’est la raison pour laquelle a été créé le Net Zero Standard qui définit précisément les modalités de la neutralité carbone dans le cadre de l’entreprise.


Les entreprises souhaitant fixer des objectifs certifiés par la SBTI comme “fondés sur la science” doivent remplir un cahier des charges précis attestant de la valeur de leur démarche. Il y a cinq grandes étapes à suivre :

  1. Signer la lettre d’engagement certifiant que l’entreprise se conformera à des objectifs de réduction d’émissions des gaz à effet de serre selon la science ;

  2. Développer une stratégie de décarbonation alignée avec les standards de la SBTI ;

  3. Soumettre son objectif et sa stratégie pour une validation officielle ;

  4. Communiquer sur sa stratégie et en informer toutes les parties prenantes ;

  5. Faire le bilan et suivre annuellement l’évolution des émissions de l’entreprise.


Depuis 2018, la SBTI travaille sur l’élaboration du Net-Zero Standard qui a pour double mission d’aider les entreprises dans leur volonté de réellement atteindre la neutralité carbone et de certifier que ces objectifs de neutralité carbone sont robustes et cohérents avec les dernières recherches scientifiques. Ce processus, finalisé en 2021, encadre précisément la fixation des objectifs de neutralité carbone avec des critères ambitieux pour les entreprises. Tout d’abord, pour que leur stratégie de neutralité carbone soit certifiée, les entreprises doivent réduire de moitié leurs émissions d’ici 2030 et de 90 à 95% d’ici 2050. La compensation carbone ne peut être envisagée qu’à hauteur de 5 à 10% des émissions résiduelles, une fois la réduction des émissions effectuée. De plus, seuls les projets de séquestration carbone sont pris en compte dans le calcul de la compensation carbone, et non les émissions évitées.


Un outil reconnu, ambitieux et efficace qui s’adresse à de nombreuses entreprises :


La SBTI s’adresse principalement aux entreprises privées, tous secteurs confondus, prêtes à engager une stratégie de décarbonation. Elle propose une banque de ressources très importante qui s’adapte à de très nombreux secteurs. Cette banque de données, en perpétuelle évolution, permet l’accompagnement d’entreprises très variées et répondant à des défis très différents en fonction de leur secteur d’activité. La SBTI s’adresse avant tout aux entreprises opérant dans des secteurs très émetteurs (industrie, construction, transport…) mais est capable d’accompagner n’importe quelle entreprise du secteur privée dans la fixation de ses objectifs. En revanche, elle n’accompagne pas encore les collectivités territoriales, les villes, les institutions du secteur public, le secteur de l’éducation ou les ONG.


Aujourd’hui, plus de 4000 entreprises ont choisi de faire confiance à la SBTI pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et plus de 1500 entreprises se sont fixées des objectifs compatibles avec l’objectif de 1,5° de réchauffement maximum de l’Accord de Paris. Ces chiffres restent modestes comparés aux plus de 20000 structures faisant appel au Carbon Disclosure Project mais ils offrent d’intéressantes perspectives de croissance. Cet écart s’explique par le caractère très engageant et ambitieux de la démarche proposée par la SBTI.

Les tarifs des services de la SBTI vont de 1 000€ pour les PMEs souhaitant fixer des objectifs de court terme jusqu’à 14 500€ pour les entreprises de toutes tailles voulant établir une stratégie selon le Net-Zero Standard.


Quels intérêts pour les entreprises ?

De plus en plus d’entreprises dévoilent fièrement leur stratégie censée permettre la neutralité carbone de leurs activités d’ici 2030 ou 2050. Pourtant, ces stratégies sont souvent critiquées car accusées de sous-estimer les émissions au différents postes de la chaîne de valeur et de reposer sur des mécanismes de compensation carbone dont l’impact est surévalué.


La SBTI propose à l’inverse, une évaluation méthodique et alignée sur les derniers rapports scientifiques de l’impact des entreprises participantes. Prônant la décarbonation avant la compensation, elle accompagne des entreprises qui se fixent de vrais objectifs de neutralité carbone, conformes aux engagements des Accords de Paris. Cet outil permet donc la mise en place de véritables transitions pour les entreprises, sans pouvoir être utilisé comme un outil de greenwashing. Passer par la SBTI dans l’élaboration de ses objectifs de décarbonation présente ainsi deux avantages principaux. D’abord, elle offre un accompagnement très riche avec une banque de données très importante et diversifiée, adapté à des entreprises de nombreux secteurs différents. D’autre part, passer par la SBTI certifie la cohérence de la stratégie de décarbonation, voire de neutralité carbone, avec les accords internationaux, le tout grâce à une démarche certifiée par des institutions internationales et des scientifiques. C’est un vrai atout pour les entreprises qui veulent communiquer sur leurs efforts en matière d’impact environnemental et qui veulent se prévenir d’accusations de greenwashing. Cette initiative est particulièrement plébiscitée par les grands groupes industriels qui doivent transformer en profondeur des processus de production souvent encore très émetteurs.


Pour conclure ...


La Science Based Targets Initiative propose donc aux entreprises de construire dès à présent des stratégies ambitieuses et concrètes, capables de répondre aux défis du réchauffement climatique. A l’aide d’un cadre rigoureux qui s’appuie sur les travaux des scientifiques, son objectif est de faire des entreprises des acteurs de premier plan dans la réalisation des objectifs internationaux concernant le réchauffement climatique. Espérons qu’elle parvienne à transformer nos activités pour que la hausse des températures ne dépasse pas 1,5° d’ici 2100 !


 

Sources :

  • How it works (SBTI, 2023)

  • Sector Guidance (SBTI, 2023)

  • Developing the Net-Zero Standard (SBTI, 2023)

Comentários


bottom of page